Grand prix de Singapour

Interview avant le Grand prix :

Giancarlo Fisichella n'a pas particulièrement brillé à Monza, mais au moins, il nous a fait oublier les piètres prestations de Luca Badoer. Ce week-end, le Romain essayera de passer la vitesse supérieure.

"Je me sens plus confiant et plus détendu - affirme Fisichella - Le week-end de Monza a été difficile pour moi, car j'étais trop ému et trop nerveux lorsque je suis monté en piste pour la première fois le vendredi. Mais j'ai maintenant une course derrière moi, j'ai encore passé du temps dans le simulateur et j'ai aussi effectué des essais aérodynamiques sur la ligne droite de Vairano. Je me sens désormais plus à l'aise. Je suis impatient que ce week-end commence, car ce circuit me plaît. En outre, comme nous aurons plus d'appuis aérodynamiques, cela renforcera ma confiance en moi et en la voiture. Je suis ravi de remonter en piste ce vendredi," poursuit-il.

C'est à Monza que Giancarlo Fisichella avait découvert le fonctionnement du système KERS. "J'ai eu des difficultés à m'adapter à ce système, mais j'ai eu la possibilité de l'utiliser longuement la semaine passée dans le simulateur. A Monza, j'ai probablement perdu plusieurs dixièmes de seconde par tour à cause du fait que je me concentrais sur l'utilisation du KERS, mais j'espère qu'à partir de maintenant, tout sera plus facile pour moi."Les ambitions de Giancarlo sont donc à la hausse. "Kimi avait fait une belle course à Valencia et ici, nous aurons le même niveau d'appuis aérodynamiques, ce qui me fait penser que cela se passera bien pour nous dimanche. Mon objectif sera de me qualifier parmi les dix premiers et de marquer des points en course. J'essayerai d'être le près possible de Kimi."

Interview après les essais :

Giancarlo Fisichella s'attendait à un meilleur début de week-end.
"Cette journée a été difficile pour moi. La voiture est très nerveuse et je dois encore trouver les bons réglages. Je dois y réfléchir avec l'équipe afin de me préparer au mieux pour les qualifications et la course. Mon objectif est de faire mieux qu'à Monza, mais je sais que cela ne sera pas facile. La piste était très glissante et j'ai eu parfois du graining. Malheureusement, je n'ai pas été en mesure de faire une longue série de tours en pneus tendres à cause du drapeau rouge sorti juste après l'accident de Webber. Les pneus tendres sont plus rapides de trois ou quatre dixièmes de seconde au tour, mais il reste à savoir s'ils sont constants en performance," ajoute le Romain.

Interview après les qualifications :

Giancarlo Fisichella espérait faire mieux ici qu'à Monza, mais pour l'instant, ce n'est pas vraiment le cas. "Je suis bien sûr déçu de ce résultat - déclare le Romain qui est 18e sur la grille - Je voulais vraiment bien faire, mais je n'ai pas encore suffisamment confiance en cette voiture. J'ai encore l'impression que c'est elle qui me pilote et pas le contraire. Je n'ai donc pas assez confiance et sur ce type de circuit, cela vous empêche d'aller jusqu'aux limites. En prenant le départ de la 18e place, je peux naturellement m'attendre à une course difficile. Je vais essayer de gagner quelques places dès le départ et ensuite faire de mon mieux en course. Terminer la course dans les points serait le maximum que nous pouvons espérer, mais même ça sera un objectif difficile à atteindre," ajoute Fisico.

Interview après la course :

Pour Giancarlo Fisichella, le week-end a été encore moins satisfaisant. "Cette course a été très difficile, aussi bien physiquement que mentalement. Cette performance n'est pas à la hauteur de ce que Ferrari est en droit d'espérer. Je me suis battu pendant toute la course pour que la voiture reste sur la piste à cause d'un manque d'adhérence. Avec les pneus tendres, cela allait mieux en fin de course et j'ai signé quelques bons chronos grâce à ça. Ici, le KERS était moins indispensable qu'à Monza. Au départ il m'a permis de dépasser une voiture et ensuite je l'ai utilisé plusieurs fois pour défendre ma position. Nous allons maintenant à Suzuka, un vrai circuit. Etant donné que cette saison une voiture est très rapide lors d'une course et pas du tout lors de la suivante, il est difficile de faire des prédictions pour le Japon," ajoute le Romain.

Fisichella pourrait continuer en 2010... ( 26/09/09 )

Giancarlo Fisichella a été choisi par la Scuderia Ferrari pour remplacer Felipe Massa jusqu'à la fin de la saison. Mais le Romain a aussi signé un contrat de pilote de réserve avec Ferrari pour la saison 2010.

Giancarlo Fisichella a donc encore quatre Grands Prix à disputer avant de se mettre en retrait, mais les choses ne sont peut-être pas aussi simples qu'elles en ont l'air. Fisichella aurait en effet la possibilité d'accepter une offre pour poursuivre sa carrière en 2010 avec une autre équipe, mais pour cela il faudrait qu'il en ait réellement envie... "J'ai signé un contrat de troisième pilote avec Ferrari pour l'année prochaine, mais si une autre équipe veut m'engager comme pilote titulaire, il faudrait que j'en discute avec Ferrari pour voir si c'est possible," déclare Fisichella. J'aimerais poursuivre ma carrière en F1, mais je ne suis pas sûr de vouloir le faire avec une nouvelle équipe. Mais si une bonne équipe me faisait une offre, pourquoi pas ? Nous verrons bien ce qui arrivera et de toute façon c'est Ferrari qui aura le dernier mot," ajoute le Romain.

Et puis quitter Ferrari, c'est peut-être se priver d'une voiture de fonction hors du commun. Au fait, a-t-il reçu une Ferrari depuis qu'il défend les couleurs de la Scuderia en course ? "J'ai déjà une Ferrari 360 Modena, mais peut-être vont-ils m'en offrir une autre" répond un Fisichella hilare.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !