Grand prix de Chine

Interview avant le week-end :

L'équipe Force India a des objectifs limités pour le prochain Grand Prix de Chine, puisque les deux pilotes espèrent seulement rallier l'arrivée de la course.
Marquer des points, ce sera pour plus tard, lorsque la VJM02 aura évolué. Cette monoplace manque en effet cruellement d'appuis aérodynamiques.
Des évolutions sont prévues pour les premières courses européennes de la saison.

Giancarlo, que pensez-vous des deux premières courses de la saison?
Nous sommes certainement plus proches des autres que l'année dernière. Bien sûr, les qualifications représentent toujours un problème pour nous, mais en Australie, nous n'étions qu'à quelques dixièmes de seconde du champion du monde, on ne peut donc pas être trop déçus de ça. La voiture est bien équilibrée et j'ai déjà livré quelques belles batailles. En Malaisie, nous avons malheureusement changé de pneus au mauvais moment, mais en Australie c'était plutôt bien. Il nous manque encore des appuis aérodynamiques, mais nous savons dans quelle direction travailler et c'est une bonne chose.

Est-ce que le peloton de chasse est plus compétitif cette année?
C'est plus serré que l'année dernière et plus imprévisible aussi. Certaines équipes qui avaient l'habitude d'être à l'avant sont maintenant au milieu du classement. Nous avons aussi constaté que selon la stratégie choisie, vous pouvez être en bonne position ou au contraire complètement largués.

Quel sera votre objectif en Chine?
Mon objectif sera de boucler ce week-end sans commettre la moindre erreur. Je veux faire de bonnes qualifications et terminer la course. Je pense qu'il est trop tôt pour nous pour viser les points. Il nous faut récolter un maximum d'informations et introduire de nouvelles pièces afin de voir réellement une amélioration de nos performances.

Interview après les essais libres : Non trouvée

Interview après les qualifications :

Les carences aérodynamiques de la VJM02 ont été criantes à Shanghai et n'ont pas permis aux pilotes de l'écurie Force India de faire mieux que 19ème et 20ème de la séance qualificative du Grand Prix de Chine. A la régulière, voir le drapeau à damiers est l'unique ambition et seule une course rocambolesque aux incidents multiples pourrait aider l'écurie de Silverstone.
"Cela allait mieux aujourd'hui, mais ça reste difficile - explique Giancarlo Fisichella - Il nous manque des appuis aérodynamiques, particulièrement dans les virages les plus lents. La course s'annonce difficile, mais une évolution arrive pour le Grand Prix de Bahreïn. Notre objectif ici sera donc de terminer la course. Il nous trouver une bonne stratégie et faire de notre mieux."

Interview après la course :

La course de Fisichella a été difficile et très discrète. Mais il est à l'arrivée en 14e position. "Cette course a été difficile. La pluie tombait très fort en début de course, mais mon problème principal a été le graining sur les pneus. En outre, mes deux trains de pneus se sont très vite usés et je glissais des quatre roues dans certains virages. C'était vraiment difficile de garder la voiture sur la piste et je me suis d'ailleurs offert quelques frayeurs."
"J'avais une bonne stratégie et je pense que nous pouvons être satisfaits de notre course. Dommage pour Adrian qui était sur le point de marquer les premiers points de l'équipe, mais nous savons tous que c'était très difficile aujourd'hui," ajoute l'Italien.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !